Cet ouvrage considère les jeux vidéo en tant que paradigme des médias interactifs, définissant le domaine comme le champ expérimental de la communication de demain. L’objectif de l’auteur n’est pas pour autant de glorifier les jeux vidéo, mais de contribuer à une connaissance plus approfondie de sorte à permettre l’émergence de débats raisonnés sur leurs contenus et leurs portées. Pour ce faire, Stéphane Natkin revient sur la « zoologie » ludique et décrit le processus de production en exposant les étapes clés qui jalonnent la maturation d’une œuvre vidéoludique. Une part importante du livre est également consacrée à la présentation des enjeux technologiques et artistiques que soulèvent les réseaux informatiques et les logiciels proactifs, qui exposent « un avenir où les différents médias, de la presse jusqu’au web, en passant par la télévision, sont intégrés » (p. 4). L’angle d’analyse choisie par l’auteur fait de cet ouvrage une très bonne initiation aux différents aspects du domaine, ouvrant par ailleurs la voie à des réflexions qui dépassent le strict cadre des jeux vidéo.

Cette note de lecture a été publiée dans le numéro 22 de la revue Médiamorphoses.